Bienvenue, Visiteur !





I'm a news block, edit me in the header template if you want to put any news! :D

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Alkeran
Hors ligne
admin
Administrateur


*******

80
80
May 2015
0
#1
La posologie dépend du protocole thérapeutique appliqué au malade et tient compte de l'indication et des éventuelles thérapeutiques associées. La posologie quotidienne doit être fractionnée en plusieurs prises.


Il n'y pas de preuve qu'un traitement continu soit plus ou moins efficace qu'un traitement discontinu.

- Myélome multiple :

En association avec 40 mg par jour de prednisone : 0,15 à 0,25 mg/kg/j pendant 4 à 7 jours, en dose fractionnée. Le traitement est repris toutes les 4 à 6 semaines.

La prolongation du traitement au-delà d'un an chez le sujet répondeur n'améliore pas les résultats.

- Adénocarcinome ovarien :

Cures de 0,2 mg/kg/j pendant 5 jours, renouvelées toutes les 4 et 8 semaines, en fonction de la numération sanguine.

- Stade avancé du carcinome du sein :

0,15 mg/kg de poids corporel par jour ou 6 mg/m² de surface corporelle pendant 4 à 6 jours à renouveler toutes les 6 semaines. La posologie sera diminuée en cas d'apparition de myélotoxicité.

- Chez le sujet insuffisant rénal :

La clairance d'ALKERAN, bien que variable, est diminuée chez l'insuffisant rénal. 
Les données de pharmacocinétiques disponibles ne justifient pas une réduction de posologie chez ces patients. 
Néanmoins, par prudence, une diminution de la posologie initiale peut être envisagée jusqu'à ce que la tolérance au traitement soit établie.

ALKERAN : comment ça marche

ANTINEOPLASIQUE ET IMMUNOMODULATEUR.

ALKERAN est un agent alkylant du groupe des moutardes azotées.

Mécanisme d'action : le melphalan, agent alkylant cytostatique bifonctionnel, empêche la séparation et la réplication de l'ADN. 
Par ses deux groupements alkylés, il établit des liaisons covalentes stables avec les groupements nucléophiles des deux brins d'ADN, empêchant la réplication cellulaire.

ALKERAN : ses effets indésirables

- Effets hématologiques :

. L'incidence des leucémies aiguës est accrue chez les sujets traités au long cours par des produits alkylants tels que l'ALKERAN.

. L'effet secondaire le plus fréquent est l'hypoplasie médullaire avec leucopénie et thrombopénie.

. Quelques rares cas d'anémie hémolytique après traitement par ALKERAN ont été rapportés.

- Effets gastro-intestinaux :

Troubles digestifs tels que nausées, vomissements, plus rarement diarrhées et stomatites.

- Réactions allergiques :

. De rares cas de réactions allergiques (urticaires, oedèmes, éruptions cutanées et chocs anaphylactiques) ont été rapportés chez des patients traités au long cours.

. Chez deux patients, ces réactions ont été associées à la survenue d'un arrêt cardiaque d'évolution favorable.

. Des éruptions maculopapuleuses et des cas de prurit ont été notés de façon occasionnelle.

- Des atteintes hépatiques allant d'anomalies des tests biologiques hépatiques à des manifestations cliniques dont l'ictère ont été décrits.

- Des cas isolés de pneumonie interstitielle et de fibrose pulmonaire, dont l'évolution peut être fatale, ont également été décrits.

- Chez l'insuffisant rénal en début de traitement pour myélome, une dégradation transitoire des fonctions rénales a pu être observée (voir posologie et mode d'administration).

- Des cas d'alopécie réversible ont été rapportés, mais rarement aux posologies usuelles.

- Possible modification de la fonction ovarienne chez la femme préménopausée avec possibles induction d'aménorrhées.
Très cordialement,   Smile
L'administrateur du forum



Atteindre :


1 visiteur(s)



Moteur MyBB, © 2002-2017 MyBB Group.
MyTrade theme by XSTYLED © 2014.